Guilde [LRDA] sur Guild Wars 2.


    Sysgod, mémoires

    Partagez
    avatar
    Sysgod

    Messages : 27
    Or : 49
    Date d'inscription : 18/10/2014
    Age : 21

    Sysgod, mémoires

    Message par Sysgod le Dim 19 Oct - 19:41

    C'est d'une main tremblante que j'écris ces mots. Des années à errer en Tyrie, des années de combat, ont fait de mon corps une ruine. Mon esprit non plus n'est plus très clair... Je ne suis plus que l'ombre de la légende que j'étais. Mais j'ai encore les idées assez claires pour écrire ces lignes...
    Tout est fini désormais. Peu à peu les souvenirs s'envolent et s'effacent, c'est pourquoi je me dois d'écrire ce récit. Je suis certain que d'autres feront de même, et j'ai bon espoir que leurs écrits viendront compléter cette œuvre qui restera sans aucun doute inachevée.
    Je l'ai déjà dit, je ne suis plus que l'ombre de ce que je fus autrefois... Pourtant mon histoire vaut la peine d'être racontée. Je suis certain qu'elle sera utile aux générations futures, et le sourire me vient à l'idée que peut-être, le rêve de plus d'un enfant sera de vivre ma vie.
    Et c'est aussi avec le sourire aux lèvres que je vous présente cet ouvrage... L'histoire chaotique et extravagante du plus humble des hommes.

    Mon histoire.



    "Si vous êtes assez brave, votre légende sera éternelle."
    - Eir Stegalkin




       Le peu de souvenirs que j'ai de mon enfance est vague. Aussi loin que je me souvienne, mon frère Giordan et moi avons toujours été deux orphelins survivant tant bien que mal, se nourrissant du fruit de leurs rapines, deux fantômes pâles et crasseux hantant les rues du Rurikton. Des années se sont ainsi écoulées... Nous n'avions pas d'autre but que trouver à manger pour le jour et un abri pour la nuit.
    Le temps a passé et nous avons grandi. Comme les autres, j'intégrais une bande de voleurs et de mendiants pour gagner un peu d'argent pour mon frère et moi. La vie n'était pas plus facile, mais au moins nous pouvions nous nourrir tous les jours.
    Puis, quand Giordan eut à son tour l'âge adulte, il réalisa son rêve de toujours : il intégra l'ordre des Séraphins, la milice de la Reine. J'étais heureux pour lui, bien sûr, mais nous fûmes obligés de nous dire adieu : si on apprenait qu'il fréquentait un membre d'une bande de voleurs, il serait destitué et condamné.
       Je continuai à vivre, seul, dans le Rurikton. Les jours, les mois passaient, et toujours la même routine, la même vie faite de rapines et d'arnaques. Peu à peu, je commençai à noyer ma tristesse dans l'alcool. Je rêvais d'une vie meilleure, une vie aisée, pleine de richesses et d'opulence, mais une vie qui me serait toujours inaccessible...

       Ce jour-là, nous nous trouvions à l'auberge de Shaemoor. Toute la bande était là : nous venions de réussir un gros coup, et l'alcool coulait à flots. Je m'étais pris d'affection pour tous les bougres qui me servaient de compagnons ; ils étaient des voleurs, certains avaient tué plus d'un homme, mais tous ne faisaient ça que pour survivre. Je n'étais d'ailleurs pas mieux, et ce n'était pas nous qu'il fallait blâmer pour notre propre pauvreté...
       Le vacarme de la fête était fort, aussi personne n'entendit les premiers cris s'élever dehors. Ce ne fut que lorsque d'autres, bien plus proches, retentirent, que le silence tomba sur l'auberge. Tous guettaient, inquiets mais intrigués, les bruits de l'extérieur. Il y avait comme un grondement qui enflait au loin...
    Des sabots. Quelques instants après l'avoir réalisé, la porte vola en éclats. Un centaure, barbare et immense, se tenait au milieu des débris. D'autres de ces monstres entrèrent à sa suite. Comme tous se levaient, prêts à défendre leur vie, je saisis l'épée qui pendait à mes côtés, mais je doutais fort que ce morceau de ferraille rouillé et mes maigres compétences au combat puissent me faire gagner plus de quelques secondes de vie.
       Il y eut un cri assourdissant, et les centaures nous chargèrent. Tout autour de moi n'était plus que tourbillon de corps déchirés, cliquetis de l'acier contre l'acier et bruit écœurant des os brisés par les masses des centaures. Je fus percuté par quelque chose au milieu de la mêlée, et je m'évanouis avant d'avoir touché le sol.

       Je m'étais réveillé dans une cellule. Mes blessures étaient lavées et bandées ; à en juger par les multiples contusions qui ornaient mon corps, et par mon bras soutenu par une attelle de fortune, j'avais été piétiné durant le combat et les centaures m'avaient laissé pour mort. Je n'en étais pas moins heureux d'être en vie.
       On vint bientôt me chercher : j'étais chez les Séraphins. On m'emmena devant un officier qui m'interrogea sur moi-même, mon passé, mais étrangement il ne formula aucune question à propos de la bande de voleurs ou même de l'attaque des centaures. Pourtant, pour quelle raison serais-je emprisonné ici si ce n'est pour ça ?
       Je fus reconduit à ma cellule en attente d'un nouvel interrogatoire. Après quoi je fis la connaissance de Burt, un vétéran des Séraphins. Du sang Norn devait couler dans ses veines, car il était plus haut et massif que n'importe quel homme que j'eus jamais vu. Il venait me porter à manger et à boire entre les interrogatoires, et il devint rapidement un bon ami. Il m'apprit que tous mes compagnons étaient morts dans l'assaut des centaures Taminis sur Shaemoor. J'étais seul désormais...
       Les séances d'interrogatoires s'enchainaient sans pour autant sembler avancer. Les mêmes questions étranges sur ma vie revenaient encore et encore, et mes réponses ne semblaient pas satisfaire l'officier Séraphin.
       Ce fut Burt qui m'apprit la raison de ma captivité : Giordan, mon frère que je n'avais pas vu depuis des années, était soupçonné d'avoir organisé une tentative d'assassinat sur la reine Jennah, et même si celle-ci avait échoué, nombre de gardes de la Lame Brillante avaient perdu la vie.

       Je fus relâché après trois semaines. Il semblait bien que les Séraphins s'étaient résolus à ce que je ne sache rien des plans de mon frère, et je savourai ma liberté retrouvée. Ironiquement, avoir passé ce temps enfermé dans une cellule sombre m'avait redonné goût à cette vie "à l'extérieur" et même si j'étais désormais seul, j'étais résolu à repartir de zéro. J'avais un objectif : retrouver mon frère, et laver son honneur souillé. Je devais apporter la preuve de son innocence...
       Je devins l'apprenti d'un forgeron, et je demandai à Burt de m'enseigner le maniement des armes ; bientôt je repris des forces et je devins un bretteur averti. Il me faudrait bien ça, pour parcourir le monde à la recherche de Giordan.
       C'est encore Burt qui m'apprit, durant un de nos entraînements, que l'assaut que les Taminis avaient mené sur Shaemoor était sans nulle doute une diversion visant à attirer les Séraphins hors de la capitale, pour pouvoir perpétrer le meurtre de la Reine. Pour moi, c'était une voie toute tracée pour commencer mes recherches. Je m'entrainai de plus belle et, quelque mois plus tard, lorsque la nouvelle tomba que les Taminis se rassemblaient non loin de Shaemoor, j'étais prêt...
    avatar
    Sysgod

    Messages : 27
    Or : 49
    Date d'inscription : 18/10/2014
    Age : 21

    Re: Sysgod, mémoires

    Message par Sysgod le Dim 19 Oct - 19:44

    Voilà voilà, je sais pas si vous vous sentez de lire ce magnifique pavé sorti tout droit des méandres pas très éclairés de mon esprit, mais j'espère que ceux qui l'ont fait auront apprécié.

    Il s'agit seulement d'une introduction à mon personnage que j'ai pondue dans le train plus tôt aujourd'hui, mais honnêtement j'hésite à poursuivre sur une véritable histoire.
    N'hésitez pas à donner votre avis !

    Invité
    Invité

    Re: Sysgod, mémoires

    Message par Invité le Dim 19 Oct - 21:11

    J'ai apprécié.

    Vraiment c'est bien fait, bien pensé, bien écrit.
    avatar
    Soisic

    Messages : 18
    Or : 26
    Date d'inscription : 16/10/2014
    Localisation : Corrèze

    Re: Sysgod, mémoires

    Message par Soisic le Lun 20 Oct - 10:10

    Excellent, j'attends la suite avec impatience  bounce

    Invité
    Invité

    Re: Sysgod, mémoires

    Message par Invité le Lun 20 Oct - 11:36

    Un magnifique récit !! J'attends la suite ^^
    avatar
    Sysgod

    Messages : 27
    Or : 49
    Date d'inscription : 18/10/2014
    Age : 21

    Re: Sysgod, mémoires

    Message par Sysgod le Lun 20 Oct - 16:54

    Merci beaucoup Smile

    Bon, ben je sais comment m'occuper en cours, maintenant \o/

    Contenu sponsorisé

    Re: Sysgod, mémoires

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Avr - 6:31